L’histoire d’un sport (1) – le tennis

Le tennis est un sport populaire, mais connaissez-vous vraiment son histoire ?

Alison

Histoire et origine

Il faut remonter au 13ème siècle pour trouver l’ancêtre du tennis. À cette époque, il n’y avait ni raquette, ni balle jaune mais une simple balle de cuir et la paume de la main. Cette activité intitulée « jeu de paume » a été inventée par des moines français qui, entre deux prières, se divertissaient en envoyant une balle contre les murs du monastère. Petit à petit, le peuple a adopté ce sport et le pratiquait dans les champs, donc sans murs et sur de longues distances. Cette déclinaison est plus connue sous le nom de « longue paume ». Par la suite, la noblesse a choisi ce sport pour se différencier du reste de la société. Elle en a modifié les règles, ce qui donna naissance à la « courte paume » où le filet était présent. Les tenues portées par la haute société étaient très spécifiques puisque seuls les habits de ville étaient autorisés.

Il est important de noter que les blessures étaient nombreuses car la balle, en cuir dur, abimait la main. Le gant a donc fait son entrée, suivi d’un battoir puis de la raquette au milieu du 16ème siècle. Cette dernière était souvent fabriquée à partir de bois et de boyaux de bovin pour le cordage. 

L’origine linguistique du mot tennis est également intéressante. En effet, c’est un militaire britannique du nom de Walter Clopton Wingfield qui, en 1874 déposa un brevet pour l’invention du sport qu’il nomma “sphairistike”, autrement dit : “l’art de la balle”. Ce terme est un intermédiaire entre le jeu de paume et le tennis. Le mot tennis, lui, est dérivé du vieux français « tenetz », terme que l’on prononçait lors de l’engagement dans le jeu de paume. Comme les anglo-saxon.nes avaient des difficultés à le prononcer, c’est devenu peu à peu le tennis.

Puis, à la fin du 19ème siècle le sport se démocratise et évolue rapidement. En 1876 précisément, le premier tournoi de tennis est organisé dans le Massachussets, en Amérique. Est né ensuite le tournoi de Wimbledon en 1877, plus vieille compétition de tennis existante. Les années suivantes ont vu émerger divers tournois et ce dans le monde entier.

Au niveau vestimentaire par contre, c’est une toute autre histoire. Les habits de ville, blancs de préférence, sont toujours exigés de manière à cacher les éventuelles marques de transpiration. Cette obligation est facile à assumer pour les hommes mais la situation est bien différente chez les femmes. Effectivement, cet accoutrement est contraignant pour ces dames qui se doivent de porter le corset ainsi qu’une longue robe de manière à ne percevoir ni les bras ni les jambes. Il arrive également qu’elles soient affublées d’un chapeau.

 

Évolution et démocratisation

Si l’on s’intéresse maintenant aux personnes qui ont démocratisé le sport, on se doit de mentionner Suzanne Lenglen. Française d’origine, la joueuse comptabilise plus de 181 victoires tout au long de sa carrière et est considérée comme l’une des meilleures joueuses de tous les temps. Hormis son immense talent, celle que l’on surnomme « la Divine » amène de nombreux changements dans le tennis. Elle propose avec son couturier de l’époque Jean Patou, une manière de s’habiller pour le moins inhabituelle. Jupe plissée au-dessus des genoux, cardigan sans manches et bandeau pour les cheveux, Lenglen ose découvrir bras et chevilles dans un siècle encore très marqué par le patriarcat. 

Sa volonté est d’amener l’élégance sur les courts. Le maquillage, les bijoux et les vêtements vont donc féminiser le sport et donner naissance à une nouvelle mode qui met l’accent sur les habits pour femmes sportives.

Le tennis a toujours été placé sous le signe de l’amateurisme, mais la situation change en 1926 lorsque Lenglen jouera the Great Match contre l’Américaine Helen Willis. Ce match attire des milliers de personnes tant journalistes que spectateurs.trices et aurait rapporté CHF 800’000.- aux organisateurs.trices. À partir de ce moment, certaines rumeurs tendent à dire qu’elle aurait signer un contrat officiel, rumeur qu’elle confirmera plus tard dans la presse avec ce qu’elle appellera « devenir professionnelle ». 

Bien que les femmes aient encore du mal à se faire reconnaître dans le sport, le tennis se démocratise peu à peu et d’autres grand.es champion.nes voient le jour à l’instar de Bill Tilden, Bobby Riggs, Rod Laver, Björn borg ou encore chez les femmes : Chris Evert, Steffi Graf et Monica Seles.

S’ensuit quelques années plus tard la Bataille des sexes. Ce nom ne vous dit peut-être rien et pourtant c’est un tournant majeur dans l’histoire du tennis. Nous sommes dans les années 1970, Mai 68 et l’émancipation des femmes se diffusent partout, dans le domaine du sport y compris. En tennis la situation salariale des femmes est loin d’être égale à celle des hommes. Certains joueurs à l’instar de Bobby Riggs soumettent le sport à la supériorité masculine et ne se privent pas de commentaires désobligeants à l’égard des femmes. Provocateur, le joueur alors retraité, invite Billie Jean King à jouer contre lui pour démontrer que la femme n’a pas sa place dans le sport. Cette dernière décline et laisse sa place à Margaret Court (22 grands chelems en titre) qui sera rapidement battue en 2 sets : 6-2 / 6-1. Billie Jean King décide alors de l’affronter pour plaider la cause féminine.

Rassemblant plus de 50 millions de téléspectateurs.trices à travers le monde, the battle of sexes est un événement colossal. Dans une allure Hollywoodienne, la joueuse Américaine entre sur les courts telle Cléopâtre, sur un char tiré par quatre hommes musclés. De son côté, Bobby Riggs pénètre dans le stade entouré de femmes pulpeuses, portant un survêtement sur lequel est imprimé en grosses lettres rouges Sugar Daddy. Contre toute attente, Billie Jean King expédie le match en 3 sets gagnants devant un Bobby Riggs autant surpris qu’épuisé. Ce match a largement contribué à l’instauration de l’égalité homme-femme dans le tennis ainsi qu’à la reconnaissance de la femme comme sportive à part entière.

1968 c’est également l’année qui voit naître le tennis moderne et professionnel avec le début de l’ère Open. Les quatre tournois du Grand Chelem (Open d’Australie, US Open, Wimbledon, Roland-Garros) acceptent de s’ouvrir aux professionnel.les et depuis là, le tennis n’a cessé de s’améliorer. De nouvelles techniques d’entraînement, tant physiques que mentales, voient le jour et le développement d’outils technologiques n’y est pas étranger.

Depuis les années 2000, d’immenses champion.nes sont arrivé.es sur la scène internationale et ont su faire briller le sport au plus haut niveau. De Pete Sampras aux sœurs Williams en passant par Roger Federer ou Naomi Osaka, le tennis est sans conteste un sport reconnu et apprécié du grand public.

Le comptage des points

S’il vous reste un peu de courage, un petit détour théorique est obligatoire pour comprendre le comptage des points en tennis. Effectivement, défiant toute logique de calcul, les points se décomptent ainsi : 

15 / 30 / 40 / jeu

Là encore, les règles ont pour origine le jeu de paume. Le terrain rectangulaire sur lequel on jouait était séparé en deux parties, chacune longue de 60 pieds (18 mètres). Parallèle à ce filet, des lignes étaient numérotées : 15, 30 et 40. Une fois qu’un joueur marquait un point, il pouvait avancer à la ligne suivante, etc… Imaginons maintenant que les deux joueurs.euses soient à égalité, l’arbitre annoncera pour souligner l’égalité : 15A / 30A/ 40A.

Afin de remporter le match, 2 sets pour les femmes et 3 sets pour les hommes seront nécessaires (un set correspond à six jeux). Lorsqu’il y a 5 sets partout, il faudra aller jusqu’à 7 jeux et si le score en vient à 6-6, les joueurs.ses devront réaliser un tie-break. Ce dernier est compté différemment puisque qu’on annonce le score ainsi : 1, 2, 3, 4… jusqu’à 7 à condition d’avoir 2 points d’écart !

Vous me suivez ?

Pour aller plus loin:

Castan-Vicente, F. (2016). Suzanne Lenglen et la définition du professionnalisme dans le tennis de l’entre-deux-guerres. Le mouvement social, (1), 87-101.

Leroy, J. (s. d.). TENNIS-HISTOIRE, Toute l’histoire du tennis. http://www.tennis-histoire.com/index.php

Les règles de base du tennis. (s. d.). https://conseilsport.decathlon.fr/les-regles-de-base-du-tennis

Ringot, E. & Fache-Cadoret, K. (2022, 20 septembre). Le jour où Billie Jean King a affronté et battu Bobby Riggs : la véritable histoire de « Battle of the sexes » . Marie Claire. https://www.marieclaire.fr/battle-of-the-sexes-la-veritable-histoire-avec-billie-jean-king-et-boby-riggs,1245346.asp

Werly, S. (2013). La formidable aventure du tennis. Cabédita.

Wikipedia contributors. (2022, 1 novembre). Tennis. https://fr.wikipedia.org/wiki/Tennis

Vous pourriez aussi aimer…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les dernières infos et ne pas louper nos derniers blogs

You have Successfully Subscribed!

Share This