Le grand retour de la « Star Ac’ »


Au lendemain de la finale, on revient sur le phénomène Star Ac’ qui a fait vibrer les téléspectateurs-rice-s pendant 6 semaines.

Oriane Le Meur

13 candidat-e-s d’exceptions

Après plus de 10 ans d’absence, les fans de la Star Academy ont eu le plaisir de voir leur émission musicale préférée revenir sur TF1 ce 15 octobre 2022 dernier.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Sur les 20 000 candidatures envoyées, seules 13 personnalités vont être sélectionnées pour constituer la nouvelle promo 2022 et tenter de devenir une star de la chanson. On vous fait un petit débrief des éliminations jusqu’ici :

C’est avec beaucoup d’émotion qu’Ahcène, Amisse et Cenzo quittent l’aventure dès les deux premières semaines d’épreuve. Ces évaluations marquent ainsi le début des adieux et le coup d’envoi de la compétition. Lors du troisième prime, c’est le duo de choc Paola-Carla, jouant sa place face au duo Léa-Tiana, qui ne sera pas sauvé par le public. Les deux blagueurs de la bande, Stanislas et Julien, partiront la semaine suivante, tandis que Tiana et Chris vont être éliminé-e-s aux portes de la grande finale, laissant derrière eux 4 finalistes plus motivé-e-s que jamais : Louis, Léa, Enola et Anisha. Alors, qui a été le ou la grand-e gagnant-e cette année ? 
Le/la gagnant-e qui remporte un chèque de 100 000 euros et un contrat en maison de disques Sony est…  ANISHA !

Les fans ont dû s’armer de patience, car la gagnante a été annoncée lors du prime de samedi soir, décalé à 22h à cause du match de la coupe du monde Argentine – Mexique sur TF1. C’est après une nouvelle émission, sublimée par des duos de rêve, que la belle Anisha se voit décerner le trophée de la Star Academy 10, remis par le célèbre Robbie Williams.

Un retour à la vie de château…

Les téléspectateur-rice-s ont été heureux-s-e-s de découvrir que la production a opté pour garder le cadre intemporel de l’émission : les académicien-ne-s passent leur aventure dans le même château emblématique à Dammarie-les-Lys, en île de France. Bien qu’il soit remis au goût du jour avec une déco moderne et haute en couleur, le château garde les mêmes règles strictes. On se rappelle du fameux téléphone rouge, qui permet une communication très (très) limitée avec les proches des candidat-e-s. S’ils-elles n’ont droit qu’à très peu de communication et à aucune connexion internet, c’est pour leur permettre de souder les liens entre eux-elles et de se concentrer sur l’essentiel : la musique. 

Une nouvelle équipe pédagogique

Les académicien-ne-s suivent les mêmes cours que leurs prédécesseurs-euses 20 ans plus tôt : danse ; théâtre ; chant ; expression scénique ou encore sport. Le corps professoral quant à lui, n’est plus le même. Une nouvelle équipe a été concoctée afin que les élèves dépassent leurs limites vocales et scéniques. À sa tête, Michael Goldman est nommé directeur. Il suit les élèves dans leur parcours, annonce les bonnes et les mauvaises nouvelles, les duos avec les artistes, comme les éliminé-e-s de la semaine. Adeline Toniutti, coach vocale spécialisée dans le lyrique, s’occupe de l’enseignement du chant. En danse, c’est l’ancien élève de Kamel Ouali, Yanis Marshall qui propose des cours dynamiques et de magnifiques tableaux de danse sur les primes en direct. Laure Balon est la nouvelle professeure d’expression scénique et remplace la redoutée Raphaëlle Ricci. Enfin, Pierre de Brauer prend la responsabilité des cours de théâtre, notamment d’improvisation. Joël Bouraïma, surnommé « Coach Joe » fait transpirer les candidats dans des cours de sports intensifs. Une équipe complète pour encadrer les 13 candidats, prêts à redoubler d’efforts pour atteindre leurs objectifs. Et il s’agira d’y arriver… Car chaque semaine, les élèves sont notés lors des évaluations du jury. Les professeur-e-s imposent ou non un thème musical et une proposition créative (danse, théâtre…) afin d’évaluer les progrès des académicien-ne-s. Ils-elles sont ensuite classé-e-s selon leurs notes et le, ou les dernier-e-s sont en danger le samedi soir lors du prime, soumis au vote du public. Toujours dans une ambiance de camp de vacances à la fois fun et studieuse, amusante et stressante, les 13 personnalités cohabitent pour le meilleur et parfois pour le pire, dans cette aventure extraordinaire qui marquera leur vie et leur future carrière à jamais.  

Une télé-réalité qui se démarque

La télé-réalité française ne fait de loin pas l’unanimité, surtout lorsqu’il s’agit d’émission quotidienne, comme « les Marseillais » sur W9 et non de prime diffusée en direct comme « The Voice » ou « Koh Lanta ». La Star Academy casse les codes en proposant une émission plateau en direct le samedi soir, mais aussi des quotidiennes diffusées tous les jours pour suivre les académicien-ne-s dans leurs progrès, leur travail avec les professeurs et leurs relations entre eux-elles. Un lien particulier se crée entre les téléspectateur-rice-s et le groupe des académicien-ne-s. Tout se passe en direct, les élèves de la Star Academy se retrouvent propulsé-e-s dans la célébrité sans vraiment s’en rendre compte puisqu’ils vivent isolés au château. Depuis le début, ils peuvent sortir pour de rares occasions, lors desquelles ils-elles sont surpris-e de l’enthousiasme de leur public, qui les connaît déjà par cœur. C’est une télé-réalité, vraie, brute, qui montre la dureté du monde et de l’industrie musicale, l’exigence des professeur-e-s, mais aussi le plaisir de la musique, de monter sur scène, de vivre des expériences exceptionnelles avec ses camarades, le public et les autres artistes. La force du programme se trouve dans l’émotion qu’elle dégage. La nostalgie ambiante des années 2000, nous rappelle le temps de Jenifer, de Nolwenn Leroy, ou encore de Gregory Lemarchal. On voyage dans le passé entre ami-e-s ou en famille en chantant à tue-tête devant notre télé. Les académicien-ne-s forment une famille et les remises en question des uns-unes, des autres nous offrent une leçon d’humilité et de persévérance. Le Monde évoque l’émission comme un « doudou audiovisuel » et nombreux sont ceux-celles qui l’ont ressenti comme tel. Une télé-réalité plus « réalité » que « télé », qui nous ouvre ses portes en toute intimité. 

La sortie de l’album et un « come-back » l’année prochaine ? 

Ce 17 novembre, la production de l’émission, en collaboration avec Sony Music France, à annoncé la sortie de « Iconique », un album réunissant les titres phares de la promotion 2022, comme « Laissez-moi danser » de Paola ou encore « Voilà » de Louis et Enola. Un vrai cadeau pour les fans, histoire de se remémorer les meilleures prestations des candidat-e-s tout au long de l’aventure. Mais alors, est-ce un retour en force de la Star-Academy ou seulement un petit coucou timide ? Selon TF1, et en regardant les chiffres des audiences, on peut largement parier sur une saison 11 de la Star Academy en 2023. Il y aurait même de quoi espérer une version allongée de l’émission qui n’a duré que 6 semaines cette année. On a déjà hâte de retrouver la tchatche légendaire de Nikos Aliagas et de découvrir des nouveaux-elles artistes talentueux-euses, en espérant qu’un nouveau Quentin Mosimann, apporte un peu de « swiss touch » à l’émission… 

Vous pourriez aussi aimer…

Le Récap Actu (2)

Le Récap Actu (2)

Dans ce « Récap Actu », on vous propose un rapide tour des infos et évènements qui ont marqué les deux dernières semaines.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les dernières infos et ne pas louper nos derniers blogs

You have Successfully Subscribed!

Share This