La Foire à l’oignon contre Omicron et ses copains

Lundi n’est pas coutume, voici notre sélection des actus de la semaine dernière.

Erica Berazategui, publié le 29 novembre 2021

International

Trop bien, on a un nouvel invité qui se pointe à l’approche des fêtes: Omicron! You-pi. Trêve de plaisanterie, ce nouveau variant du Covid-19 semble plutôt inquiétant, la situation se dégrade très rapidement autour de nous. Et alors que la loi Covid a très largement été acceptée hier, la majorité du peuple suisse n’est pas vaccinée… cherchez l’erreur.

Plus d’infos. Et encore un peu plus d’infos.

National

Je vous en parlais plus haut, les votations ont eu lieu hier dans notre beau pays. Pour comprendre les résultats, cliquez ici.

Et sinon, l’habituelle Foire à l’oignon de Berne a également subi les coups du coronavirus pour cette nouvelle édition qui a eu lieu lundi dernier. Par rapport à 2019, on comptait presque la moitié moins de stands et une offre d’oignons très réduite. (Je ne sais pas quoi penser de cette info.)

Et si vraiment ça vous intéresse, voici les infos à ce sujet.

Régional

Plus de 10’000 personnes ont participé à Chocolatissimo. Le festival dédié au chocolat s’est déroulé à Neuchâtel. C’était la 8e La Grève du Climat a déposé mardi dernier un texte au Château de Neuchâtel revendiquant une réorientation de l’économie du canton en faveur du climat. Cette motion populaire demande notamment des mesures d’accompagnement en cas de réorientation professionnelle forcée par l’urgence climatique. 

Plus d’infos.

Société

Du côté de nos voisins français, des chercheurs et chercheuses alertent sur le fossé que creuse la dématérialisation des démarches administratives. Alors qu’un grand nombre de démarches avaient justement été numérisées pour se protéger du coronavirus, un grand nombre de personnes qui n’ont pas accès à Internet ou à un ordinateur se voient mises de côté.  

Plus d’infos.

Le choix de la rédac

Je discutais l’autre jour avec un parfait inconnu du cas d’accusation(s) de violences sexuelles envers Nicolas Hulot et ce dernier m’a dit : “Oui bon, en effet il y a prescription alors je comprends que ce soit rendu public. Par contre, si l’affaire avait eu lieu il y a deux semaines, j’espère que les médias ne l’auraient pas publiée quand même!”. Je n’étais pas de très bonne humeur ce jour-là alors je n’ai pas cherché plus loin mais je m’en veux, j’aurais dû réagir. La médiatisation de telles affaires est certes parfois maladroite mais ce qui serait encore plus maladroit de la part des médias, serait justement de ne pas rendre une telle affaire publique, prescription ou pas.

Plus d’infos.

Vous pourriez aussi aimer…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscrivez vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les dernières infos et ne pas louper nos derniers blogs

You have Successfully Subscribed!

Share This