Mon voyage solo à Budapest

Et si, pour te retrouver et sortir de ta confort zone tu envisageais un petit tour dans un pays étranger en solo?

Vue sur le Danube au Mont Gellért
Photo par Bidet Ernestine

Ernestine Bidet, publié le 15 novembre 2021

Première partie: la préparation du voyage : Tips et Astuces avant le départ

Moi, c’est Ernestine: 20 ans, émerveillée par tout et rien, amoureuse du paysage, papillon sociable… J’aime énormément partager avec les autres et être entourée: mes amis sont une de mes sources de bien-être. Pourtant, à 20 ans tout juste, j’ai entamé mon deuxième voyage seule cet été 2021. A force d’être constamment en présence d’autres personnes, on peut se sentir oppressé, on peut ne plus se reconnaître, on peut avoir besoin tout simplement de solitude. En effet, de temps en temps, j’aime être seule et j’ai besoin d’être seule.

J’ai l’impression que ça m’apprend à apprécier pleinement ma vie et à me concentrer sur mes besoins, à voir le monde à travers mon prisme de pensées, sans influence d’autrui… Et cette impression est partagée par beaucoup d’autres! 

Alors aujourd’hui je te partage mon expérience de voyage seule à Budapest (en septembre 2021).

Comment l’idée m’est venue?

  • Pour sortir de ma zone de confort: après avoir visionné par hasard des vidéos YouTube sur le besoin de solitude et sur des filles qui entreprenaient des voyages seules à l’autre bout du monde, j’ai voulu partir aussi à mon tour pour appréhender cette expérience originale.
  • Pour mon besoin d’indépendance: reprenant les études en Suisse et ayant la majorité de mes amis qui avaient recommencé les cours en France bien avant moi, je ne voulais pas rester avec ma famille pendant trop longtemps (le confinement m’a suffi pour ça!).
  • Pour aller en Europe de l’Est: Budapest est une destination que je voulais visiter depuis quelques années. Certes, le choc culturel n’était pas ma priorité pour ce voyage. C’est surtout l’attractivité de la ville et sa réputation qui m’attiraient (comme quoi Budapest était une des meilleures villes étudiantes d’Europe, beaucoup de diversité culturelle, ville moderne…). Donc j’avoue avoir été là-bas pour découvrir la ville et pour faire la fête avant de reprendre mon année universitaire.
  • Pour pouvoir frimer auprès de mes proches en leur disant que j’ai fait un voyage seule. Hehe.

Préparation d’un périple en solo

Voici donc mes astuces pour la préparation de ce périple en solo (qui valent pour tout type de voyage à l’étranger).

Le vol

Tout d’abord, ma première réaction a été de chercher des billets d’avion (R.I.P. mon bilan carbone…) quand j’hésitais encore à y aller. Je me disais «une fois que j’aurai les billets, je ne pourrai plus revenir en arrière…». Je suis allée sur un site de comparateurs de vols. «Allez Ernestine, tu peux le faire! Tu vas le faire ! Et hop… booké! Maintenant, plus d’autres choix que d’y aller, ça va être une formidable aventure!». Pas besoin de prendre une compagnie chère pour voyager en Europe. La petite astuce est de s’y prendre le plus tôt possible pour avoir le plus de choix en termes de compagnies aériennes, d’horaires et de prix.

La musique que j’avais constamment dans la tête, plus spécialement dans l’avion avant d’arriver dans la capitale hongroise:

Budapest de George Ezra

Le logement

Pour le logement, j’ai souhaité me prendre mon propre petit appartement pour pouvoir être tranquille et seule lorsque j’en avais envie. Ainsi, j’ai réservé un petit studio sur AirBNB aux alentours de 25 euros par nuit. N’oubliez pas de regarder la localisation de votre logement lorsque vous réservez ainsi que les avis pour éviter les mauvaises surprises! Encore plus avantageux économiquement: les auberges de jeunesse. Il y en existe dans les grandes villes du monde et le principe consiste à payer un lit à moindre coût dans un dortoir (on partage alors notre chambre avec plusieurs étranger-ère-s). C’est idéal pour rencontrer du monde et parler anglais! Ce que j’ai fait lors de mon premier voyage seule à Munich en 2019: la nuit était aux alentours de 8 euros. On pouvait dormir dans des dortoirs mixtes ou genrés. Dans les auberges de jeunesse vous trouverez généralement de très bons plans pour les sorties, les soirées, les visites… encore une fois : regardez les avis et les services proposés sur internet pour trouver celle qui conviendrait le mieux! 

Via Giphy

(Littéralement moi arrivée dans mon Airbnb)

Les bonnes adresses

Je suis allée chercher mon meilleur ami pour les bons plans: Facebook. En effet ( outre le fait d’être un réseau social en déclin chez les jeunes) c’est une très bonne plateforme pour dénicher des choses, prévoir des évènements et aller dans des groupes sociaux spécifiques. Je me suis alors inscrite dans le groupe Facebook «les Français à Budapest» (d’ailleurs, vous pouvez trouver ce type de groupe pour n’importe quelle grande ville, même pour Neuchâtel!). C’est par l’intermédiaire de ce groupe et par ses conseils que j’ai pu prendre connaissance de toutes les bonnes adresses, des événements prévus et des informations utiles en tant que touriste là-bas : Par exemple: l’adresse de l’ambassade de France au cas où j’ai un problème avec mes papiers d’identité, les coordonnées d’un médecin généraliste francophone… Bien sûr: on note son adresse Air BNB, on regarde où il est situé environ et quels bus il faut prendre de l’aéroport jusqu’au logement. 

Tout cela, je l’ai noté sur mon téléphone et sur une feuille à part, rangée dans mon sac, au cas où je n’aurais plus de batterie sur place ou j’étais victime d’un vol. 

La bonne monnaie

Le changement de monnaie n’est pas quelque chose à négliger: j’ai dû convertir mes Euros en Forint (monnaie locale hongroise) à l’aéroport. D’ailleurs, pour éviter des taux de change élevés, le groupe Facebook m’a aussi énormément aidé à trouver les bureaux de change à des taux favorables! N’hésitez pas à vous renseigner aussi sur les blogs internet ou dans les «guides du routard».

D’ailleurs, n’allez pas dans un autre pays en étant complètement fauché non plus… Il faut prévoir un minimum d’argent sur son compte pour se faire plaisir, pour manger des spécialités, pour visiter certains endroits payants et toujours un peu plus en cas de problème (frais médicaux, taxis pas prévus, courses…).

Via Giphy

Rencontrer des gens (AVANT mon départ)

Tu crains vraiment la solitude pendant ton voyage? Tu te dis que si tu es tout seul pendant quelques jours, ça risque quand même d’être long? Ne t’inquiète pas, j’étais comme toi. Ce que j’ai fait, c’est que j’ai contacté (toujours via le groupe Facebook des expatriés) des personnes qui proposaient des sorties et des rencontres entre francophones en général: c’était des étudiants en échange ou même des expatriés Français, Belges et Suisses qui venaient travailler en Hongrie. Ils étaient sur le groupe pour la même raison que moi : rencontrer des personnes avec qui faire des visites et faire la fête. Mais eux, à plus long terme. C’est le moment pour voir un peu ce que les autres te proposent et leur proposer des activités que tu aimerais bien effectuer (si tu ne veux pas les faire seul-e, évidemment).

S’ancrer dans la culture

Puis j’ai décidé d’apprendre les mots de base en hongrois: Bonjour, Au revoir, Oui, Non et Merci. Seulement par respect pour les résident-e-s (car je n’allais pas parler en hongrois pendant tout mon séjour) et pour m’initier un minimum à la culture locale. Les locaux aiment les efforts des étrangers pour découvrir leur pays! Mon langage en a fait sourire plus d’un. Mais rassurez-vous: on parle très bien  anglais à Budapest, et dans toutes les capitales en général. Je regardais aussi quelles sont les spécialités culinaires, s’il y a des comportements interdits ou déconseillés en Hongrie… Pour ça: des retours de locaux ou de voyageurs à propos des dispositions à prendre avant d’aller dans un pays en particulier sont disponibles sur YouTube.

Via Giphy

 Je ne partais donc pas sans aucune connaissance et totalement à la dérive. Un minimum de préparation en amont permet d’éviter tout stress une fois sur place! 

J’espère que cette partie t’aura donné envie de partir en solitaire. Ou au moins te donne des idées. Et… relax! Tu verras que planifier un voyage, c’est une des meilleures sensations au monde! Surtout quand tu es en solo, tu peux l’organiser COMME TU VEUX!

À bientôt pour la suite de mon aventure!

Ernestine

Quelques liens utiles

Vous pourriez aussi aimer…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscrivez vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les dernières infos et ne pas louper nos derniers blogs

You have Successfully Subscribed!

Share This