Le saviez-vous? Spécial Girl Power! (3)

Quoi de mieux pour honorer la femme qu’un spécial Girl power? Pour cela, j’ai décidé de vous présenter chaque semaine des anecdotes, des faits, voire même des témoignages qui, au premier abord, paraissent anodins, mais nous rappellent que la domination du genre masculin sur le genre féminin n’est jamais bien loin… Accrochez-vous, c’est parti!

Hiba Ben Salem, 14 mai 2021

Disclaimer: une petite définition du terme «femme»est nécessaire. Lorsque le mot «femme» est employé dans ce texte, je ne désigne pas seulement, la femme avec un V à la place du P, mais toute personne se considérant comme telle. Ce mot renvoie donc au genre féminin, et non au sexe féminin.

Épisode 3: La femme servie en premier au restaurant: Ladies first ou sexisme?

Mesdames et Messieurs, ce qui part d’une bonne intention, parfois même d’un geste de galanterie de la part du serveur ou de la serveuse, car comme on le dit si souvent «Ladies first», cache bien des secrets. Cette dite “coutume” ou “habitude” qui préconise qu’au restaurant, Mesdames les femmes, vous soyez servies en premier, remonte à très loin, à une époque où son but était bien différent. 

Il faut savoir que les règles de bienséance lors d’un repas, c’est-à-dire comment se tenir à table, quels services utiliser, ou encore ne surtout pas mettre les coudes sur la table, occupaient autrefois la place d’honneur dans les pratiques à respecter au quotidien. 

Cette petite vidéo a été dénichée rien que pour vous sur l’Instagram de la @rtsarchives et met en scène les quelques règles de savoir-vivre des années 60-70 au restaurant. Jetez-y un coup d’œil, vous verrez que ces règles ont pour le moins changé!

Et oui, la Renaissance a marqué un tournant dans l’histoire des bonnes manières. A partir de cette période, un processus de civilisation des mœurs se met en place, surtout auprès des classes bourgeoises, restreignant ainsi les comportements dits «animaliers» comme cracher, se moucher dans la main ou encore manger avec les mains. Encore aujourd’hui, certaines de ces règles de conduite sont respectées et mal perçues si l’un ou l’une d’entre vous les enfreint, comme par exemple commencer à manger sans que tout le monde ait été servi. C’est sur cette règle de bienséance que nous allons nous arrêter. 

Autrefois, si le plat de Madame était servi en premier, c’était pour permettre à celui de Monsieur de rester chaud. Monsieur est alors le dernier servi, le repas peut commencer, et les règles de bonnes conduites sont respectées. Il est important de garder en tête que c’est une «coutume» qui remonte au XIVe siècle (oui, aussi loin que cela) et que peu de serveurs ou serveuses connaissent aujourd’hui. C’est pourquoi, lectrices et lecteurs, si vous êtes au restaurant et que l’on vous sert en premier, ne poussez pas tout de suite un coup de gueule car le geste de galanterie du serveur pourrait être sincère et pavé de bonnes intentions. 

N’hésitez pas à lire le livre de l’anthropologue Priscille Touraille Hommes grands, femmes petites: une évolution coûteuse. Les régimes de genre comme force sélective de l’adaptation biologique, publié en 2008, qui met en lumière plusieurs aspects sociologiques sur le genre et sur les différences qui existent entre les hommes et les femmes. 

Ne soyons pas pessimistes pour autant, car malgré ces sous-entendus si bien cachés, les femmes n’ont heureusement pas toutes décidé de s’arrêter aux tâches pratiquées par Martine. Certaines ont même choisi de viser des projets des plus ambitieux. Voyez Alyssa Carson, jeune femme de 17 ans qui suit une formation à la NASA depuis deux ans, et qui a comme rêve d’être le premier être humain à toucher le sol martien!

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui, mais retrouvez, dès la semaine prochaine, un nouveau fait sur la domination du masculin… Surveillez vos agendas, c’est un rendez-vous à ne pas manquer!

Vous pourriez aussi aimer…

LGTQIAsexuel-le-x+

LGTQIAsexuel-le-x+

L’asexualité est un spectre parmi le spectre de la sexualité. On a tendance à penser qu’une personne asexuelle ne ressent juste aucun désir sexuel, mais cela peut être un peu plus complexe.

Roger le héros

Roger le héros

Macron sur Youtube et des cygnes stressés: notre sélection de l’actu de la semaine du 24 mai.

LGTIntersexeA+

LGTIntersexeA+

Les personnes intersexuées ont pu être considérées – et le sont encore parfois – comme des anomalies biologiques. Pourtant, l’intersexuation est bien plus répandue qu’on le pense.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les dernières infos et ne pas louper nos derniers blogs

You have Successfully Subscribed!

Share This