Le Garçon et le Héron, une poésie hermétique?

Par Maureen Berra

Découvrez la critique du film Le Garçon et le Héron, le dernier chef d’œuvre d’Hayao Miyazaki, à mi-chemin entre poésie poignante et confusion. 

Pour une pleine immersion, profitez de lire cet article avec, en fond, la musique originale du film. Cliquez ci-dessous!

Sorti le 14 juillet 2023, Le Garçon et le Héron est un film d’animation des studios Ghibli réalisé par Hayao Miyazaki. Le réalisateur et scénariste s’est inspiré du roman japonais de Genzaburo Et vous, comment vivez-vous ?. Annoncé comme étant l’ultime œuvre de Hayao Miyazaki, Le Garçon et le Héron semble être l’aboutissement de la carrière du célèbre réalisateur japonais. Il y traite des sujets profonds, tels que le deuil et la transmission intergénérationnelle. 

Avec de multiples significations et symboles, ce film laisse la critique assez perplexe. Nous semblons pouvoir tous en tirer notre interprétation, laissant la poésie de Miyazaki résonner avec nos propres expériences. Essayons donc de comprendre la signification de ce film, malgré sa complexité.

L’histoire 

Pendant la guerre, le héros Mahito perd sa mère dans un incendie d’hôpital. Quelques années plus tard, Mahito et son père déménagent à la campagne. Ils rejoignent la tante de Mahito, Natsuko, qui prend la place de sa défunte mère. Natsuko a épousé le père de Mahito et porte son enfant. C’est ici que l’histoire commence. 

Dans le domaine de Natsuko vit un héron cendré, qui semble s’intéresser à Mahito. En suivant le mystérieux héron, le jeune héros pénètre dans une vieille tour en ruine et se retrouve transporté dans un autre monde, magique et souterrain. Il est accompagné d’une vieille domestique, Kiriko, qui existe dans le monde magique sous une apparence plus jeune. Natsuko, la tante Mahito, se retrouve également dans le monde magique. 

Mahito y rencontre ensuite sa mère lorsqu’elle était une fillette, sous le nom de Himi, qui maitrise le feu et protège les Warawaras. Ce sont des petites créatures blanches qui s’avèrent être les âmes des bébés avant leur naissance. Le monde magique est peuplé d’étranges créatures, dont des perruches, qui obéissent à un roi et tentent de manger Mahito et Himi. Les perruches souhaitent se révolter contre le sorcier qui gouverne l’ordre de ce monde. Il s’agit du grand-oncle de Mahito, qui maintient l’ordre à l’aide de petites pièces géométriques qu’il met en équilibre. Il propose à Mahito de prendre sa succession, mais ce dernier refuse. 

Après un coup d’État du roi des perruches, le monde s’effondre. Himi ramène Mahito et Natsuko dans leur monde, qu’ils retrouvent avec une forme d’apaisement. 

Le message 

Difficile de cerner un seul et unique message dans cette œuvre. L’histoire est très riche, distordue et presque vertigineuse. Miyazaki affirme lui-même être un peu dépassé par son film. 

Néanmoins, les thèmes principaux semblent graviter autour du deuil, de l’acceptation, de la transmission et de la renaissance. Le héros, orphelin de sa mère, traverse le monde des morts, accompagné de différents personnages (Héron, Himi, Kiriko, Natsuko et le grand-oncle) qui lui

redonnent envie de vivre. Le guide de ce chemin initiatique est le héron cendré, qui symbolise le voyage de l’âme humaine après la mort dans la culture japonaise. Ainsi, Le Garçon et le Héron prend une autre ampleur et nous offre un regard nouveau sur la mort et les survivants.  

Miyazaki touche également du bout des doigts les sujets de la guerre, l’ordre du monde, la pureté de l’âme, la confiance et le rôle des parents. À l’image des petits Warawaras qui volettent dans le ciel, les thèmes abordés par le film semblent multiples et presque désorganisés. 

Finalement, notons que beaucoup interprètent la figure du grand-oncle qui souhaite léguer son monde comme un autoportrait de Miyazaki lui-même. Il s’apprête en effet à laisser son entreprise et prendre sa retraite. Ce petit clin d’œil du réalisateur est une belle conclusion à sa carrière.

La poésie…et la brume hermétique

Le film est indéniablement poétique, nous offrant un monde magique qui met en perspective tout ce que nous connaissons. Comme à son habitude, Miyazaki nous embarque dans son monde magique, métaphorique et poétique, traitant avec une grande sensibilité des thèmes profonds et intrinsèquement humains. 

Néanmoins, nous pourrions avoir l’impression que le film est trop riche, trop distordu, et finalement confus. En 125 minutes, il aborde de nombreux sujets et donne peu de clefs de compréhension. Beaucoup sont dès lors restés sur leur faim, accusant le film d’être trop hermétique. Quel est le but d’une œuvre incompréhensible ? Ceci est la principale critique faite au film, à laquelle Miyazaki répond avec humour : 

 « Peut-être que vous n’avez pas compris le film. Moi non plus je ne le comprends pas. » – Hayao Miyazaki 

Le film d’animation soulève indirectement une question sur le rôle de l’art : une œuvre d’art doit-elle être compréhensible ? Quelle est la limite entre la poésie et la brume hermétique ?

Conclusion: le rôle de l’art

Troublant, impactant, peut-être un peu confus, ce qui est sûr c’est que Le Garçon et le Héron ne laisse personne indifférent. Le film d’animation n’impose pas une interprétation universelle. Il ne propose pas un message clair et unique, mais nous pousse à réfléchir et analyser, en transposant nos expériences avec celles de Mahito. C’est peut-être là que réside le rôle de l’art. 

Finalement, Hayao Miyazaki souhaitait peut-être que nous sortions de la salle de cinéma avec plus de questions que de réponses. 

Et vous, avez-vous compris quelque chose ? 


Sources : 

PRÉSENTATION DU STUDIO GHIBLI – STUDIO GHIBLI – consulté le 1er janvier 2024

Le Garçon et le Héron — Wikipédia (wikipedia.org)  – consulté le 1er janvier 2024

« Le Garçon et le Héron » : le mystère des origines vu par Hayao Miyazaki (lemonde.fr) – consulté le 1er janvier 2024

First Reactions to Hayao Miyazaki’s ‘The Boy and the Heron’ – The Hollywood Reporter – consulté le 1er janvier 2024

Miyazaki signe avec « Le garçon et le héron » un film-somme d’une beauté inouïe – rts.ch – Cinéma – consulté le 1er janvier 2024

Images :

Comment vous vivez – Studio Ghibli – consulté le 1er janvier 2024

Vous pourriez aussi aimer…

Escapade à Barcelone

Escapade à Barcelone

Envie de passer quelques jours au soleil ? Nous vous proposons une petite escapade culturelle et gastronomique à Barcelone

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les dernières infos et ne pas louper nos derniers blogs

You have Successfully Subscribed!

Share This