«Il en faut vraiment peu pour aider des gens»

Samedi 17 avril, distribution extraordinaire de l’Actions Étudiantes Durables suite à Caddies pour Tous. Je t’explique tout.

Photo: Florane Pralong

Julie Ladine, 14 avril 2021

Fin mars. Nous vaquons à nos occupations habituelles. Mais qu’est-ce donc devant la Migros? Qu’est-ce donc à l’entrée d’Aldi? Rapprochons-nous.

Des membres de l’association étudiante de Neuchâtel Actions Étudiantes Durables (AED) récoltent des produits de première nécessité dans le cadre de l’action Caddies pour Tous. Pendant trois jours, dans toute la Romandie, des associations d’aide récupèrent des dons de la population dans l’optique de les redistribuer aux personnes en situation de précarité. Cependant, a contrario des autres associations participantes à cet événement, l’AED n’a pas de structure de distribution à des bénéficiaires. Leur prochain défi: redistribuer près d’une tonne de dons à des personnes et étudiant-e-s ayant besoin d’un coup de pouce pour finir le mois avec de bons repas.

C’est quoi l’AED?

Depuis bientôt neuf ans, les membres de l’AED récupèrent des invendus dans des commerces et au marché neuchâtelois. Puis après quelques coups de pédales pour ramener son beau butin à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, celui-ci est redistribué gratuitement à la communauté estudiantine dans un geste de sensibilisation au gaspillage.

Au-delà de sa lutte contre le gaspillage et son rapport à l’environnement, l’association souhaite «favoriser la solidarité, l’échange, l’information et encourager les étudiant-e-s à s’impliquer dans des actions collectives». En bref, le principe est d’aider et être aidé-e-s.

Distributions: mardi et jeudi entre 13h et 14h, en faculté des Lettres et Sciences Humaines (UniNE)

Récupérations: lundi et mercredi de 18h15-19h30 ; mardi et jeudi de 12h05-13h00

Les inscriptions se font ici.

Que faisait précisément l’AED à la Migros et à Aldi, fin mars ?

Photo: Cyprien Basso

First time, big time! Cette année, L’AED a décidé de participer à l’action Caddie pour Tous et toutes. Seule association étudiante à participer dans le canton de Neuchâtel, l’AED a dû s’organiser différemment et rapidement. Nora Munk et Stefano Politi, membres de l’association, ont  pris les choses en mains afin de coordonner les opérations. Ce second s’exprime: «Au début de la participation, je me suis dit « chouette! ». Mais je ne m’étais pas rendu compte tout de suite de l’ampleur de l’organisation nécessaire à un tel événement. Heureusement, j’ai rapidement reçu de l’aide.» De l’aide des membres de l’association mais aussi de nouvelles personnes: sur les trois jours, trente à quarante bénévoles ont apporté leur aide. «De voir que c’est possible de mobiliser autant de personnes ayant du plaisir à participer en une semaine, c’est très motivant et gratifiant.»

La voix de Stefano, bien que fatiguée après tant d’agitation, ne laisse entendre que du bonheur. L’accueil aux centres commerciaux a été chaleureux, des personnes arrivaient avec des caddies entiers, les dons financiers se sont élevés au-delà des attentes et ont pu être reversés au Lieu Autogéré Multiculturel d’Accueil et de Rencontres (L’AMAR): tout s’est bien passé! Deux summums à ses yeux: le don de papeterie d’une personne rapporté de chez elle directement, ce qui résulte à de la récupération au premier sens du terme; et la rencontre de personnes en situation de précarité qui étaient énormément reconnaissantes.

«C’est la galère en ce moment? Viens prendre un paquet de pâtes!»

Voici l’annonce de l’AED aux étudiantes et étudiants de Neuchâtel. Des 2.5 tonnes récoltées par l’association (sur 187 tonnes dans toute la Romandie), une partie a été reversée à L’AMAR, une autre à Un jour sans faim. Il reste désormais près d’une tonne de produits non périssables alimentaires (pâtes, riz, lentilles, röstis, conserves…) et de produits d’hygiène qui n’attendent que toi et moi! Stefano insiste: «J’aimerais que les étudiantes et étudiants qui ne connaissent pas l’AED puissent venir. Si on réussissait à mettre en lien gaspillage et précarité grâce à leur présence, ce serait l’idéal!»

Alors viens au rendez-vous ce samedi 17 avril à 14h à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Neuchâtel (Espace Tilo-Frey 1)! Rencontre des membres de l’AED, discute un coup et repart avec de quoi te cuisiner de bons repas. Bon appétit !

Vous pourriez aussi aimer…

Superman: prochain symbole LGBT?

Superman: prochain symbole LGBT?

Com’meet revient avec sa sélection d’actu de la semaine écoulée: rendez-vous tous les lundis (ou presque) à 8h. Cette semaine, on passe à travers de la sensibilisation au réchauffement climatique et la sexualité (devenue politique) d’un super héros bien connu. 

LGTQIAsexuel-le-x+

LGTQIAsexuel-le-x+

L’asexualité est un spectre parmi le spectre de la sexualité. On a tendance à penser qu’une personne asexuelle ne ressent juste aucun désir sexuel, mais cela peut être un peu plus complexe.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les dernières infos et ne pas louper nos derniers blogs

You have Successfully Subscribed!

Share This