Amérique du Sud (5/10)

En janvier 2020, j’ai eu la chance de partir en Amérique du Sud pour un incroyable roadtrip de plusieurs mois. Laisse-moi te faire vivre ce voyage au travers d’une série d’une dizaine d’articles, qui je l’espère, te donneront l’envie de visiter ce continent exceptionnel!

Mathieu Baudoin, 19 avril 2021

Une carte de la Colombie pour mieux suivre le voyage!

© Google Image, Montage: Mathieu Baudoin

La fameuse excursion

Comme je l’avais annoncé dans l’article précédent sur notre séjour à Medellin (cf. 1 carte), l’excursion que nous avons faite dans la région de Guatapé (cf. 2 carte) est probablement l’une des meilleures de tout le voyage et elle restera gravée dans ma mémoire. La veille, on a réservé le tour à l’accueil de l’auberge de jeunesse. Donc le matin, quelqu’un vient nous chercher directement dans le hall pour nous amener au bus qui nous emmènera à Guatapé. Mais avant ça, comme on est partis assez tôt, on s’arrête dans un restaurant sur la route pour déjeuner. Au menu, chocolat chaud, arepas de huevo (spécialité à base d’œufs), œufs brouillés et j’en passe. On reprend donc la route, le ventre plein, direction notre premier arrêt.

Des villas pas comme les autres

Dans la région de Guatapé, il y a un immense lac de barrage: le lac El Peñol, qui fait 74 km²! Ce qui donne beaucoup de charme à cette région, c’est qu’il y a des centaines d’îles de tailles différentes au milieu de ce lac. Pour mieux découvrir ce magnifique paysage, la première activité organisée par notre tour opérateur est une excursion en bateau sur ce lac. On peut donc profiter de la vue sur les jolies maisons en bord de lac, mais aussi du vent… Il faisait très froid sur le bateau, mais la vue en valait la peine. Après quelques minutes, on aperçoit au loin une maison en ruines. On se demande alors ce que c’est, et c’est à ce moment-là que la guide nous explique que cette maison en ruines était la villa de Pablo Escobar.

On aurait adoré s’arrêter pour la visiter, mais on ne pouvait pas car la majeure partie du site est interdite d’accès. On en fait quand même le tour avec le bateau avant de continuer le voyage. On aperçoit ensuite deux autres magnifiques villas et le guide nous dit qu’elles appartiennent aux footballeurs internationaux colombiens David Ospina et James Rodriguez.


Je comprends totalement qu’ils aient fait construire leur maison là parce que c’est vraiment magnifique et paisible comme lieu. Ensuite, la guide nous fait remarquer que l’on peut distinguer au loin notre prochain arrêt, la Piedra del Peñol (cf. 3 carte).  

Après l’effort…

On finit notre tour en bateau, puis on reprend le bus en direction de cette Piedra del Peñol. Vous vous demandez probablement ce que c’est. Pour faire court, c’est un rocher de 220 mètres de haut, au milieu de nulle part. Sur le flanc du rocher, il y a un impressionnant escalier de 740 marches pour rejoindre le sommet, qui culmine à 2135 mètres d’altitude.

Lorsque l’on arrive au pied du rocher, la guide nous explique que l’on a environ deux heures pour manger et pour visiter, avant de reprendre le bus. On a donc le choix de manger, puis d’escalader ou l’inverse. On décide de se rendre au sommet en premier. Commence donc une ascension d’une quinzaine de minutes! Ce qui est assez drôle, c’est que les marches sont numérotées. Pas toutes, mais si je me souviens bien, il y a le numéro de la marche toutes les 25 ou 50 marches. Bref, on arrive au sommet assez rapidement, mais épuisés…

…le réconfort

Lorsque l’on arrive au sommet, on se rend compte qu’encore une fois, la vue vaut la peine de souffrir pour l’obtenir. Le spectacle est incroyable. On a la vue sur le lac à 360 degrés, avec toutes ces petites îles au milieu. Bien entendu, on profite de faire une série de photos avant de redescendre.

C’est assez bien pensé, parce que l’escalier pour descendre n’est pas le même que celui pour monter pour ne pas créer d’embouteillages. On passe donc par-dessus et par-dessous, ce qui est assez spécial.

On arrive enfin en bas des marches et on peut donc se diriger vers le restaurant où la guide nous attend. Elle nous donne notre ticket afin de pouvoir manger «gratuitement» (le prix du repas est compris dans le prix du tour). On profite alors d’un bon repas, puis on se déplace dans le restaurant voisin, dont la terrasse est plus belle, pour prendre une petite bière avant de retourner au bus.

Direction Guatapé

Vers 14h, on rejoint le bus pour se rendre à Guatapé. C’est un petit village typique très coloré. Il y a des petites ruelles et des places magnifiques. La guide nous avait parlé de deux endroits incontournables à Guatapé durant le trajet en bus. C’est donc tout naturellement vers ces endroits que l’on s’est dirigés dès notre descente du bus. Le premier lieu est une petite place avec des maisons de toutes les couleurs. Le deuxième est une ruelle très colorée où tous les touristes (ou presque) vont faire des photos.

Après cette petite balade dans les rues du village, on retourne sur la place principale pour s’asseoir sur une terrasse et boire un verre. Cette terrasse restera probablement très longtemps dans ma mémoire, car au moment où j’ai obtenu le wifi du bar, la première chose que j’ai vue s’afficher sur mon téléphone, c’était le décès de Kobe Bryant. Je pense que c’est la première fois qu’une personne célèbre meurt et que ça me fait vraiment bizarre. Malgré ça, j’ai quand même profité de la fin d’après-midi à Guatapé, avant de retourner au bus pour rentrer à Medellin. Le lendemain, on prend le bus pour Bogotà (Spoiler alert: l’un de mes deux potes va apparaître pour la dernière fois dans ces articles…).

Vous pourriez aussi aimer…

Superman: prochain symbole LGBT?

Superman: prochain symbole LGBT?

Com’meet revient avec sa sélection d’actu de la semaine écoulée: rendez-vous tous les lundis (ou presque) à 8h. Cette semaine, on passe à travers de la sensibilisation au réchauffement climatique et la sexualité (devenue politique) d’un super héros bien connu. 

LGTQIAsexuel-le-x+

LGTQIAsexuel-le-x+

L’asexualité est un spectre parmi le spectre de la sexualité. On a tendance à penser qu’une personne asexuelle ne ressent juste aucun désir sexuel, mais cela peut être un peu plus complexe.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les dernières infos et ne pas louper nos derniers blogs

You have Successfully Subscribed!

Share This